Restez au courant des dernières actualités du Secrétariat social UCM.

Retour au site UCM.be

Intérimaire à durée indéterminée

Le travail intérimaire est un secteur important en Belgique. Il est néanmoins synonyme de situation précaire pour le travailleur. En effet, le travailleur intérimaire, qui est lié à une agence intérim, exécute souvent des missions de courte durée chez un utilisateur. La volonté de la réforme est de permettre de conclure un contrat de travail intérimaire à durée indéterminée (CDI).

Le caractère temporaire du contrat intérimaire n’est pas remis en question. Le contrat intérimaire est, par nature, un contrat destiné à des prestations temporaires et non indéterminées.

Mesure à activer

Ce que prévoit la réforme

La réforme souhaite créer un contrat d’intérim à durée indéterminée. Concrètement, le travailleur intérimaire signe un CDI avec l’agence d’intérim et pas avec l’entreprise utilisatrice.

L’entreprise d’intérim peut conclure ce type de contrat avec un travailleur intérimaire qui exécute des missions d’intérim successives auprès d’un ou de plusieurs utilisateurs.

La mesure permet de fidéliser à long terme les travailleurs intérimaires. Les entreprises d’intérim peuvent ainsi se constituer un noyau dur de travailleurs pour des profils d’emploi dont la demande est importante sur le marché.

Entre deux missions, le travailleur se trouve dans une période d’intermission pendant laquelle il continue de toucher sa rémunération.

En pratique

Une convention collective de travail sectorielle (CCT) est nécessaire

La mesure ne sera applicable que lorsque la commission paritaire compétente aura conclu les CCT nécessaires.

Le secteur doit établir un modèle de contrat de travail et déterminer un salaire minimal